Ensemble !

Pour une solidarité de proximité.

Témoignages

Marion R. le mardi, 3 octobre 2017

C'est une autre manière d'appréhender l'accompagnement social. Parfois, après avoir abordé l'ensemble des difficultés d'une personne, lui proposer un bon est une manière de lui dire qu'on la soutien dans sa globalité. Les retours sont très positifs.

Paule D. le lundi, 25 septembre 2017

Après ma maladie, je n'osais plus aller chez le coiffeur. Mon assistante sociale a insisté et ça m'a fait un bien fou. Merci.

Patrick M. le mardi, 5 septembre 2017

J'ai pu m'offrir de la bonne viande. C'est super ! J'espère rapidement pouvoir financer un bon pour quelqu'un d'autre dès que j'aurais trouvé un travail.

Sophie G. le mardi, 22 août 2017

Des parents en grandes difficultés financières ont pu partager un petit repas en famille avec leurs 3 enfants. Cela faisait plus de 2 ans qu'ils n'avaient pas pu s'offrir un moment de détente ensemble.

Aude G. le mardi, 11 juillet 2017

Les bons ont permis qu'une grand-mère partage un bon repas avec sa petite fille. Elles ont été très bien reçues et témoignent d'un joli moment de partage... Petite glace en dessert offerte en plus.

Commerçante en prêt-à-porter le jeudi, 1 juin 2017

Youpi ! La semaine dernière, une cliente est venue. Cette cliente était comme les autres. Sauf que cette jeune femme bénéficiait d'un bon solidaire remis par l'assistante sociale qui la suit au CCAS. Ce bon de 25€ lui a permis de choisir un joli pantalon. J'ai eu beaucoup de plaisir à lui offrir un petit haut. Merci pour vos dons et n'hésitez pas, la tirelire est à votre disposition.

On parle de nous...

Un réseau de commerçants au grand coeur.

Vingt-sept commerçants s’organisent avec leurs clients pour aider les plus démunis.


[VIDÉO] Frontignan : commerçants et artisans solidaires des plus démunis

L es commerçants de cette ville de 23 000 habitants ont décidé d'aider les plus démunis. A l'initiative de Guillaume Pautot, coiffeur installé sur la commune, ils sont une trentaine à avoir signé "la charte des commerçants solidaires".


Les commerçants de Frontignan tendent la main aux plus démunis

Les commerçants de Frontignan, signataires d'une charte de solidarité, mettent la main au porte-monnaie et offrent leurs services aux populations défavorisées. Guillaume Pautot, coiffeur à Frontignan, ville de 23 000 habitants, entre mer et étang, a montré l'exemple il y a déjà deux ans. Trois fois par semaine, il offre ses services à des personnes fragilisées qui retrouvent, avec leurs cheveux fraîchement coupés et pour certains , la barbe bien taillée, un peu de leur dignité et d'estime de soi. La formule plaît et le bouche à oreille fonctionne à merveille !


DES COMMERÇANTS ET ARTISANS SOLIDAIRES S’ENGAGENT DANS LE SILLAGE DU « COIFFEUR SUSPENDU »

Le concept du « coiffeur suspendu » mis en place par Guillaume Pautot-Dartevelle, coiffeur à Frontignan la Peyrade, fait des émules. Près d’une trentaine de commerçants et artisans de la ville, garagistes, coiffeurs, commerçants, restaurateurs… se mobilisent et signent avec la Ville et les acteurs sociaux une charte pour formaliser leur engagement pour une solidarité de proximité.


Frontignan : “Commerçants et artisans solidaires”, une idée généreuse

En décembre 2014, Guillaume Pautot lançait dans son salon de la Peyrade, le principe des coiffures suspendues. Aujourd'hui, il fait des émules auprès d'autres professionnels... qui ont du cœur.


Guillaume Coiffeur, Frontignan, Action Solidaire.

Un podcast (rediffusion audio) d'une émission "Graine de Héros" avec Guillaume Pautot.


Frontignan : un salon de coiffure gratuit pour les plus démunis

À Frontignan (Hérault) un salon de coiffure propose des coupes gratuites. L'objectif est de venir en aide aux personnes les plus démunies. Ici, pour en profiter, il n'y a pas besoin de raconter son parcours. "Je n'ai pas l'habitude d'aller chez le coiffeur. Ce n'est pas pour ma bourse", explique Dominique aux journalistes de France 2. Guillaume, le coiffeur, a eu l'idée de ces coupes gratuites l'an dernier. Ses clients peuvent tous participer à cet élan de solidarité en laissant à la caisse une petite contribution.


Frontignan : après le “café suspendu”, voici le coiffeur en attente

Initiative originale et solidaire dans un salon de coiffure de Frontignan, dans l'Hérault. Inspiré du "café suspendu", un système similaire a été mis en place pour que les plus démunis puissent (aussi) aller chez le coiffeur.